Nouveau roman « Sombre Affaire » thriller en Afrique

Avis sur un nouveau roman, Sombre Affaire, thriller en Afrique.

Auteur Max Axel Bounda. Un avis suite à une bêta lecture.

Un roman policier, thriller très actuel. Comme je vous l’avais dit la dernière fois, nous quittons la France et partons en Afrique, précisément au Gabon, à l’université. Si vus avez déjà lu des romans new adult se déroulant sur des campus américains, ici vous ne trouverez pas tout à fait cette ambiance. Le sujet traité est loin d’être léger.

Quiconque fait face à une injustice et ne la dénonce pas est du côté de l’injustice, c’est ce que disait Jessica.

Quand nous nous sommes lancés dans cette aventure, c’était pour rendre justice à une étudiante en découvrant la vérité sur sa mort.

Mais, parfois, il y’a des vérités qu’il vaut mieux ne pas découvrir. Des choses qu’il vaut mieux ne pas savoir.

Jamais nous n’aurions cru tomber sur des faits aussi graves. Jamais nous n’aurions imaginé que la mort d’une simple étudiante pouvait recéler autant d’horreurs, de harcèlements, de traîtrise et de secrets.

Sextapes, prostitutions, meurtres, enlèvements, menaces et chantages. C’était au-delà de ce que nous avions pensé.

Mais désormais, il est trop tard, nous en savons trop. Nous ne pouvons plus reculer. Eux non plus.

S’ils ont pu assassiner une fille enceinte et jeter son corps sur un campus, je doute fort qu’ils aient pitié de nous.

Mais si nous devons mourir, que ce soit au moins pour une noble cause. Nous devons traduire ces meurtriers en justice.

Avis :

Comme expliqué plus haut, cette histoire n’a rien de plaisante tant le sujet traité est d’actualité. L’enquête menée par un jeune couple, lui en dernière année de droit et elle, déjà avocate. On suit avec. attention le déroulement de l’histoire. On sursaute, on frémit, bref on entre très vite dans ce livre. Pas de temps mort et pourtant des morts, il y en a, comme des scènes de sexe. Personnes sensibles s’abstenir !

Dans ce thriller, outre l’enquête menée le fantastique s’invite aussi. Des fantômes rodent, la vengeance plane, on se captive très vite pour les héros pris dans la tourmente.

Les personnages féminins ont la part belle, plus que les masculins. Le héros semble bien pâle à côté de ses femmes au tempérament bien trempé.

J’ai bêtalu ce roman et j’ai immédiatement adoré. La plume de Max Axel Bounda est soignée sans être pompeuse. Les mots sont bien choisis. On retrouve des expressions et du vocabulaire typique de ce pays. Il faut préciser que ce n’est pas son premier livre, je vous invite à découvrir cet auteur.

Ce que j’ai particulièrement apprécié, outre l’intrigue, c’est le lieu. Pour ma part, j’ai peu lu de romans se passant en Afrique. Ici, nous avons un aperçu de la jeunesse, de ses problèmes, de sa culture. Du reste, elle ressemble à la nôtre, mais l’ambiance chaude, dans tous les sens du terme, nous transporte beaucoup plus qu’un simple campus américain, londonien ou français.

En conclusion, je vous invite vivement à lire ce thriller et j’attends vos commentaires.

Je précise que je ne touche aucune rémunération pour cet avis ! Si vous avez envie que je bêtali un de vos romans en cours d’écriture ou simplement que je donne mon sentiment sur un de vos romans déjà publiés, n’hésitez pas à me contacter. Ce sera toujours donné avec bienveillance.

Fripouille se fera une joie de partager mon avis sur les réseaux sociaux….

Le voyage des lettres

Promis, je ne vous harcèlerai pas ! Une à trois infolettre par mois et encore, ce n'est même pas sûr ! Et si cela ne vous intéresse plus, vous pourrez vous désabonnez à tout moment.

Pour vous remerciez de votre engagement, vous allez recevoir un mail de remerciement qui vous permettra de télécharger le prequel Un Grain de Sable dans le Moteur, Victor et Sonia, si vous le souhaitez.

N'oubliez pas de valider votre inscription pour recevoir votre cadeau et les infolettres ! !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.